65km de VTT sur la route de la mort...

Publié le par nath

death road (2)Malgré nos 35km de vélo dans la vallée de la mort à san pedro de Atacama, et notre inoubliable mal de fesses, Gui arrive à nous convaincre de remonter en selle pour descendre la route de la mort entre Cumbre et Coroico : la route de la plus dangereuse au monde, elle porte bien son nom car on ne compte plus le nombre de personnes qui y ont trouvé la mort. Les nombreuses croix qui parsèment le parcours le confirment…

 

death road (3)Euh, nous sommes le 11 juillet, veille de mon anniversaire, alors je compte bien rentrer vivante de cette expédition pour pouvoir fêter mes 26 ans !

  death road (10)

Reliant La Paz (5000m à la Cumbre, départ de la route) et Coroico (1500m d alt à l’arrivée) c’était une des routes les plus dangereuses du monde en raison de la route elle-même mais encore plus à cause du trafic qui y circulait. Heureusement, aujourd’hui on n’y trouve que très peu de circulation, une nouvelle route ayant été inaugurée au début de l’année 2007. Aujourd’hui, c’est une belle ballade qu’empruntent des centaines de cyclotouristes chaque année.

death road (9)Quand les véhicules l’utilisaient encore, on y circulait à l’anglaise : les véhicules descendants roulaient à gauche de manière à laisser au chauffeur, assis du côté du vide, toute la visibilité pour pouvoir manœuvrer lorsqu’il croisait un autre véhicule. Par temps de pluie, la route était glissante et par temps sec, les nuages de poussière réduisait la visibilité à parfois rien. Les gros bus chargés de gens et les camions étaient parmi les moyens de transport qu’on retrouvait le plus souvent dans le fond du ravin.

Les 20 premiers kilomètres se font sur une route goudronnée, Gui par devant pleine bille bien sûr… Un peu plus prudentes, nous y allons mollo car les véhicules nous rasent un peu les fesses, et le précipice est déjà bien assez impressionnant !

death road (6)death road (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nous attaquons ensuite la partie beaucoup plus dangereuse en terre et sans la moindre barrière de sécurité. A certains endroits, la route à flancs de montagne ne fait qu’à peine 3m de largeur. La situation est simple, d’un côté, il y a la montagne qui se dresse comme un mur et de l’autre un précipice de 500 à 600m…  Ce jour là, l’épreuve sera en plus accompagnée d’un brouillard et de zones glissantes à cause de cascades qui la traversent… Autant vous dire que vous êtes ultra concentrés pour ne pas rater un virage !! et que vous ne lâchez pas les freins !! Gui est en tête, se faisant même quelques frayeurs ! Quel grand malade ! Quant à nous, nous descendons plus lentement mais surement ! Suffisamment vite en tous cas pour bien ressentir l’adrénaline !

Une israélienne a tout de même raté un virage il y a un moi et a fini au fon du gouffre… le danger est tout de même bien présent ! Mythe ou réalité ça fait quand même bien flippé !

death road (5)

death road (12)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

death road (15)

 

 

 

 

 

Les deux stars du vélo!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 death road (14)

 death road (13)

 death road (8)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

death road (11) 

 

 

 

Après 65km et 3500m de dénivelé, nous arrivons à un hôtel pour manger et pour prendre une bonne douche. Puis retour à la Paz avec le minibus (je n’aurais pas voulu me taper la montée !!!).

Bonne nouvelle : nous avons survécu à la route de la mort !!! Perso, je ne suis vraiment pas fan de vélo, mais là j’ai adoré !

 

Ps : Merci Anne pour ton diaporama, c’était exactement çà !!! flippant non ?

death road (1)

Gui en pleine action!

Publié dans bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

corinne 29/07/2010 16:34


tj plus fort !!!! attention vs allez ns faire mourir d'angoisse bisous


mat 25/07/2010 15:41


ouaa c'est trop tentan j'orais bien voulule faire moii mais je suis daccord ac nath pas la monter mdrrr la route de l amort orte assez bien sont nom je trouve c'est super beau le paysage
bsxxx


Monique Bonhomme 24/07/2010 14:14


je suis de très près votre expédition. et ne manque pas un article. Profitez bien de votre fin de parcours . Bises.Monique


frédéric 24/07/2010 10:03


"la chevauchée fantastique" revisitée et adaptée aux moyens locaux de locomotion ?
on veut encore des articles !!!
et encore des photos !!!
à+
fred


Gérard de Champagnole 23/07/2010 22:12


Ce doit être vraiment génial à faire, on aimerait être avec vous ! Bravo