à Bac Ha... chez les Hmongs fleurs

Publié le par nath

1bac ha (2)

A cause de l'épais brouillard qui règne à Sapa, empêchant toute visibilité à plus de 2m et de la pluie, nous décidons de partir un peu plus loin, à une centaine kilomètres, à Bac Ha. Tous les dimanches matin, un marché haut en couleurs rassemblent plusieurs peuples minoritaires issus des montagnes. Nous nous levons à 6h pour nous y rendre avec les bus locaux. Le problème, c'est que le minibus ne partira pas avant d'être plein, donc nous tournons jusqu'à 7h30 dans Sapa avant de partir en direction de Lao Cai où nous devons changer de bus pour Bac Ha. A 9h, nous arrivons à Lao Cai... et nous allons vraiment nous énerver face à des vietnamiens qui nous empêchent de nous renseigner sur les vrais prix des bus pour bac ha. Ils nous suivent de partout, dès qu'on s'adresse à quelqu'un, ils leurs parlent en vietnamien pour que la personne nous annonce un prix gonflé sur lequel il pourra toucher une commission. Insupportable! mais on n'a pas eu trop le choix...1bac ha (4) Bref, il est déjà 10h30, quand le second bus part enfin, s'arrêtant sans arrêt pour ramasser des gens. A cette allure, le marché sera fini quand nous arriverons... Et il s'en est fallu de peu car nous arrivons vers midi à Bac Ha. Nous avons donc eu seulement une petite heure pour découvrir ce magnifique marché haut en couleurs, c'est déjà mieux que rien... Ici, ce ne sont plus les Hmongs noirs, mais les Hmongs fleurs à cause des couleurs et des motifs sur leurs costumes traditionnels.

Beaucoup d'artisanat, de vêtements brodées, mais aussi un marché aux bêtes, où l'on vend des vaches, des buffles, des chevaux et des chiens (pour les manger bien sûr).

1bac ha (1)

et  ces enfants portés dans le dos... avec juste un petit bout de nez qui dépasse... trop craquants. Bref la découverte du marché de Bac Ha fût courte mais intense.

1bac ha (4)

1bac ha (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1bac ha (6)

 

1bac ha (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1bac ha (7)

 L'après-midi, nous décidons de marcher jusqu'au village suivant: Ban Pho. Quelques heures de marche dans la campagne escarpée, nous croisons un homme (photo en dessous) qui nous fait signe de le suivre. Il nous emmène en fait chez lui pour nous inviter à boire un coup. Il nous sert un alcool très fort: surement de la gniaule à base

1bac ha (9)

de riz mais on n'a pas trop pu savoir car il ne parlait pas un mot d'anglais. Il nous sert un coup de l'alcool, un coup du thé. Sa maison est assez similaire à celle de Bao, très rudimentaire, peu de meuble. Nous sommes ici dans une famille de Hmongs fleurs, les femmes sont en costumes traditionnels,  les enfants s'extasient devant les photos d'eux qui apparaissent sur l'écran de mon appareil photo. Encore un moment de grande générosité qui nous a permis de découvrir l'intérieur d'une maison de hmongs fleurs, mais toujours très frustrant de ne pas pouvoir échanger plus que ça, barrière de la langue oblige. En même temps, des gestes, des sourires, des regards sont capables de transmettre beaucoup de choses.

1bac ha (10)

 

 

1bac ha (11)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1bac ha (8)

 

 

 

 

 

 

 

Le lundi 5 avril, nous décidons de louer une moto pour partir à la recherche de rizière plantée. En effet, à Sapa, les rizières étaient parfois innondées mais jamais plantées. Nous ferons pas loin de 100 bornes avant de trouver un petit lopin de terre où des gens sont justement en train de replanter les plants de riz. Gui se précipite pour aller les prendre en photos, les gens semblent surpris de nous voir ici. En retournant à la moto, Gui me dit que sa poche a un trou, et qu'il a perdu la clef de la moto. Dans la série 1bac ha (15)"boulette" on forme une belle équipe non??? Là on est dans la merde... on est super loin de Bac Ha donc pas question d'y aller à pied... on commence à chercher en refaisant le chemin que Gui avait pris pour aller prendre les photos. Mais si la clé a glissé dans le champ innondé, on n'est pas prêt de la retrouver... Gros coup de stress... et bout d'une vingtaine de minutes, je la retrouve dans le chemin caillouteux!!! ouf! quel soulagement! on rentre vite rendre la moto... en attendant notre bus de nuit pour Hanoï.

1bac ha (14)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1bac ha (12)1bac ha (13)

Publié dans vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corinne 08/04/2010 20:51


bon guillaume tu es vraiment pas drole s'est pas la peine de lui faire le coup de la panne elle te suit deja au bout du monde!!!! tj des photos magnifiques merci