Khajuraho: interdit aux - de 18 ans

Publié le par nath et gui

Mercredi 13 janvier : destination Khajuraho… une petite ville célèbre pour ses temples… et leurs nombreuses sculptures érotiques… Nous partons d’Agra en train mais bien sûr le train est en retard… nous attendrons 2h avant de pouvoir monter dans un wagon bondé (mais ne nous plaignons pas, quelques jours plus tard, suite à un accident, certains l’attendront 26h)…

L’attente, presque systématique, dans les gares et dans les arrêts de bus nous permet d’observer des scènes de vie intéressantes, marquantes et parfois énervantes. Une chose est sûre, je trouve de plus en plus que la vie dans ces gares ressemble à une véritable fourmilière… des centaines de petites fourmis portant des choses 10 fois plus lourdes qu’elles sur la tête, sur le dos, dans chaque main… au milieu de tout ça, des chiens souvent ratiboisés, des vaches parfois squelettiques, des gamins pieds nus et plein de crasse, qui cherchent tous un moyen quelconque de se remplir l’estomac…

4h de train pour arriver à Jhansi où nous devons prendre ensuite un bus jusqu’à la ville de Khajuraho… Sauf que bien sur, ça ne se passera pas comme ça… Nous rencontrons deux russes qui sont censés faire le même chemin que nous mais en arrivant à Jhansi, nous apprenons que le dernier bus est parti et qu’il n’y en a plus jusqu’au lendemain matin… les rues sont noires de monde, les bus sont complètement bondés (et le mot est faible), les rickshaws klaxonnent dans tous les sens… on apprend en fait que le lendemain il y a un festival dans toute l’Inde et qu’à cette occasion, beaucoup de gens vont à Khajuraho. Un homme nous propose un taxi mais il y avait tout de même 180 km à faire… nous décidons de trouver une autre solution moins coûteuse. Après plusieurs minutes de recherche, Sacha dégote des places pour être accroché à un bus pour 100 roupies !!! vraiment pas cher !!! mais cela signifie que vous n’êtes ni assis dans le bus, ni debout, ni sur le toit mais bien accroché aux parois du bus… je vous laisse imaginer le truc avec les sacs à dos et de nuit… on vous rassure on a finalement pris un taxi… et heureusement ! car la route était complètement défoncée et sa largeur empêchait tous véhicules de se croiser, 4h pour faire 180km… en début de soirée nous arrivons à khajuraho après une journée dans les traP1140311nsports…

Le lendemain, nous partons visiter les temples… Il en existait au départ 85 mais il n’en reste plus que 22. C’est un site très visité en Inde car les temples sont plutôt bien conservés. La finesse et la quantité des sculptures sont impressionnantes… beaucoup de scènes de vie quotidienne, de guerre, de danse, d’animaux… bien sûr, nous découvrons aussi les scènes classées X… mais personne ne sait exactement leur signification… en tous cas tous les détails sont là…

P1140319

P1140337

P1140328

 

 

 

 

 

 

 

Une fois encore, un groupe P1140329de 4 jeunes indiens nous demandent d’être pris en photos avec eux… Il ne faut pas grand-chose pour leur faire plaisir… 5 photos puis une sixième… ce n’est pas un appareil photo numérique en plus…

P1140344

 

 

 

Nous flânons ensuite dans les ruelles… Comme c’est le festival, tous les indiens vont au temple pour faire des offrandes. A cette occasion, les enfants n’ont pas école et traînent un peu dans les rues. Nous rencontrons l’un d’entre eux, Jajjeet… un bon moment partagé avec ce gamin et d’autres… il nous explique des choses sur sa vie, sa famille, ses coutumes… Beaucoup de gamins passent du temps à expliquer des choses aux touristes dans le but de gagner quelques roupies, ce ne sera pas le cas avec Jajjeet, nous lui disons tout de suite que nous ne lui donnerons rien. Il parle plutôt bien anglais, va à l’école, son père est vendeur de bananes. Il nous propose d’aller visiter le vieux village en sa compagnie mais nous avons prévu d’y aller le lendemain… le problème c’est que le sâdhu lui a dit qu’il ne fallait pas qu’il sorte de chez lui le lendemain car ça allait être un mauvais jour pour lui. A la tombée de la nuit, nous quittons Jajjeet, nous ne le reverrons pas mais ses amis nous attendrons le lendemain devant l’hôtel pour nous faire visiter le vieux village et ils ne nous lâcheront pas jusqu’au départ de notre bus.

P1140343Nous retrouverons les Russes dans la soirée autour d’un verre. Une super rencontre pour échanger sur nos vies, notre vision des choses, notre voyage en Inde… nous leur faisons essayer la dégustation d’un jus de fruits frais dans la rue (ananas, orange, grenade) : un pur délice !P1140466

 

 

 

 

Le lendemain matin, un gamin rencontré la veille nous attend devant la porte de notre hôtel pour nous montrer la route jusqu’au vieux village. 2 autres prendront le relais pour la visite des temples. Puis nous parcourons le dédale de rues en ayant toutes les explications : la répartition des gens dans le village en fonction de leurs castes. Nous visitons l’école… bien différente de celles que je connais en France. Mais elle est tout de même  gratuite et est destinée aux familles pauvres.

P1150383

P1150386

 

 

 

 

 

 

Nous partons prendre notre mini bus en milieu d’après-midi : direction Varanasi… encore une fois, le bus ne cesse de s’arrêter dans tous les patelins que nous traversons. Un constat : Les Indiens sont surement les spécialistes pour rentabiliser le moindre voyage : jusqu’à 5 personnes sur une moto, 12 pour un rickshaw, en gros tant qu’on peut en rentrer on en met…

Publié dans inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Raúl 24/01/2010 11:55


No os podéis imaginar las ganas que me están entrando de visitar la India.
Pero, de momento, me conformaré con seguir vuestros pasos en ella, una forma más barata de viajar pero menos intensa. Os tengo que contar que en Canadá no nevó durante todo el tiempo en el que
estuve pero en España ha nevado muchísimo. Tanto que el lugar donde vivo quedó incomunicado durante más de 24 horas. ¡Paradojas de la vida!
Un abrazo a los dos y seguid disfrutando del camino. Como decía mi compatriota Antonio Machado "Caminante no hay camino, se hace el camino al andar".
Un abrazo fuerte a los dos.
Raúl, también Inma e Inés.


mat 23/01/2010 11:46


cc à vous deux on espère que sa va nous sa va tranquille les trimestre défil chaud chaud les cour mdr
l attente dans les gars c' est un peu comme chez nous a par que vous il y a un peu plus de monde lol mais nous on a pas tt ce qui il a dans la gars ces mieux 4h de train sa fait mal au cul et
ensuite si vous avez du vous accrocher au car mdr sa pique tt sa ( comme dans les film accroché au bus)
c' est vrai qui sont vachement bien conservé les temple les photos les gens sa leur fais plaisir sans être méchant on voit vraiment le décalage de niveau de vie et de l avancement de la
technologie
ils sont simpa les jeunes las bas si ils vous font visiter et tt c' est gentil sa doit être immense la fête en inde si tout les transport c'est bloquer
si vous trouvez des gens qui font le même truc que vs c'est parfait sa
les gens a 5 sur un scooter ils doivent pas avancer mdr tant qu'on peut on en met mdr cette phrase va rester dans les anales lol
PS: gros effort d'ecriture lol
aller bsx a tt les deux


Clo 22/01/2010 19:41


coucou, avez vous pris le temps d'essayer ttes les poses sculptées petits veinards!!


ISABELLE GERIN 21/01/2010 22:36


Bonsoir à vous deux.
Je vous envie les jus fruits mais pas les transports en commun!! Moi qui trouve que certaines lignes du métro à Lyon sont bondées !
Au fait il faut que je vous remercie car vous me faites bien réviser ma géographie et histoire, j'ai même téléchargé une carte de l'Inde pour mieux savoir où se trouvent les villes que vous
traversez.... et du coup j'ai un peu l'impression de marcher dans vos "3petits pas".
A bientôt. Isabelle GERIN


boinon didine 21/01/2010 15:22


bonjour a vous deux et merci pour le sms pour l'anniversaire de louna, je vais lui dire ça lui fera plaisir, les enfants vous demandent souvent ils jouent avec des personnages qui sont" nath et
parrain"!!!!heureux de voir que tout ce passe bien, j'espère que le népal va ètre inoubliable. On vous embrasse la famille boinon