La vallée sacrée des incas

Publié le par nath

 

moray maras (1)moray maras (2)Première curiosité dans la vallée sacrée : las salinas de maras. Plusieurs milliers de bassins d’évaporation d’eau salée sont creusées à flanc de montagne en pleine Cordillère des Andes. Les conditions de travail dans les salines sont particulièrement difficiles et peu rentable car le sel n’est pas un produit cher. Le spectacle moray maras (3)est en revanche très particulier.

 

 

 

A quelques kilomètres d’ici, se trouve le site de Moray : un ingénieux système de terrasses incas en amphithéâtre, creusées dans de petits cirques naturels. c'est en fait un laboratoire agricole qui permettait d'étudier les plantations en fonction de l'orientation par rapport au soleil et les différents étages donnaient des températures différentes censées représenter les climats des régions alentours.

moray maras (5)Le lendemain, nous partons découvrir la ville de Pisaq et comme on est dimanche : il y a le marché !!! L’un des plus beaux et plus grands que nous ayons fait depuis le début du voyage… Quelques heures à flâner de ruelles en ruelles.

pisac (11)pisac (1)

 

 

 

 

 

 

 

 

pisac (3)

 

 

pisac (12)

 

 

 

 

 

 

pisac (2)

 

 

 

 

 

pisac (5)

 

 

 

pisac (4)

 

 

 

 

 

 

 

Puis nous rejoignons les ruines incas et les magnifiques terrasses avec leurs murets antiérosion. Sur le site, l’ajustement des pierres est assez exceptionnel. L’architecture et l’agriculture sont les grands points forts de la civilisation inca. C’est bien à eux que l’on doit des ouvrages colossaux réalisés à partir de pierres impressionnantes et si bien ajustées que l’on ne peut glisser la lame d’un couteau entre deux blocs !

pisac (10)

pisac (9)pisac (8)

 

 

 

 

 

 

 

pisac (7)

 

Les terrasses de Pisaq

 

 

Retour à pied jusqu’au village puis debout dans un collectivo bondé jusqu’à Cuzco. Puis on repart le soir- même pour rejoindre la ville d’Ollantaytambo. De bon matin, nous sommes presque les premiers à se lancer à la découverte de la forteresse. Un escalier très raide mène au site à travers les splendides terrasses incas. On peut y observer un important système de rigoles pour la distribution de l’eau : tout était déjà bien réfléchi !

ollamtaytambo (1)ollamtaytambo (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

ollamtaytambo (2)

 

 

 

les ruines de la forteresse d'Ollantaytambo

 

 

 

 

ollamtaytambo (4)

A partir d’Ollantaytambo, nous prendrons le train pour rejoindre le Machu Picchu, malgré son prix. Etant donné qu’il y a des grèves sur les routes parallèles depuis plus d’une semaine, on préfère cette fois payer un peu plus et ne pas prendre le risque de perdre des jours à cause des grèves, car le voyage touche déjà à sa fin…

pisac (6)

Petit coup de gueule quand même sur l’abus des prix autour du Machu picchu et de la vallée sacrée qui augmentent en plus chaque année :

Pour visiter les différents sites de la vallée sacrée (16 sites), il faut acheter un boleto turistico qui coûte déjà 130 soles (36) par personne (valable 10 jours), possibilité d’acheter celui qui donne accès aux 4 sites principaux pour 70 soles mais il n’est valable que 2 jours consécutifs !

Pour ceux qui souhaitent visiter les sites religieux de Cuzco (églises, cathédrales), il faut un autre boleto pour 60 soles.

Pour aller au Machu Picchu, vous pouvez prendre le train très cher (on a payé 72$ par personne, aller retour soit 54€), ou prendre 3 collectivos (tacis collectifs) + 3h de marche jusqu’à Aguas Calientes : solution la plus économique mais bloquée par les grèves en ce moment. Il n’y a pas de route directe jusqu’à Aguas Calientes (départ pour le Machu picchu).

Pour entrer au Machu Picchu : il faut obligatoirement acheter un autre boleto d’entrée de 126 soles (35€)

Pour monter jusqu’au Machu Picchu, vous pouvez y aller à pied en montant des escaliers pendant plus d’1h ½ ou prendre un bus : 7$ par personne l’aller soit 5€5 pour 10km.

Publié dans pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mat 17/08/2010 21:04


pouaa trop beau