Sucre, ville blanche où il fait bon y séjourner 2 jours… mais pas 4.

Publié le par marlène

1sucre (11)Sucre est la 2ème ville de Bolivie ; elle contraste avec Potosi par ces grands bâtiments blancs. Ici, la vie urbaine prend le dessus mais ceci n’empêche pas au grand marché d’être encore très artisanal. Chaque secteur a sa spécialité : les fruits, les légumes, la boulangerie, le high-tech, la quincaillerie, les jouets… On y a  souvent mangé des sandwichs au chorizo ; et bu de délicieux jus de fruits frais. Nous avons d’ailleurs testé plusieurs mélanges… comment se priver de si bons jus à prix si bas ? 1sucre (12)

 

Ici, on a le choix entre des patates et des pommes de terre...

1sucre (13)Un peu plus loin, le coin des gâteaux... beurk... ils ont l'air hyper écoeurant!

Nous avons aussi visité le musée de l’art indigène. Il est consacré aux textiles que fabriquent les différentes communautés de Bolivie. On a pu comprendre un peu mieux comment sont tissés ces chefs d’œuvre. 2 femmes tissaient dans le musée. J’ai été impressionné de voir à quel point c’est un travail laborieux et de précision. Je ne sais pas comment elles arrivent à faire des motifs aussi complexes. Chaque fil est passé un par un. Je n’ose même pas imaginer le nombre d’heures de travail nécessaire pour faire une pièce.

 

1sucre (14)Comme plusieurs personnes suggéraient à Guillaume de changer de coiffure… nous avons décidé de l’attaquer par surprise un soir à l’hôtel. On a été plutôt sympa car on n’a pas1sucre (15) sorti la paire de ciseaux, seulement les élastiques… admirez le travail…

Après ces 2 jours sympathiques à Sucre, nous voici au terminal de bus pour partir à la Paz. Et là ; les choses vont se compliquer. Aucun bus ne part pour la Paz car il y a un blocage sur la route. Des  boliviens ne voulant pas d’une antenne dans leur village ont bloqué la route avec de grosses pierres et des bâtons de dynamite. Quoi de plus normal !!! En Bolivie, ce genre de blocage est très fréquent. Nous sommes donc repartis à notre hôtel où bien sûr il n’y avait plus de place… Nous voilà à 21h, tous les 3 avec plus de 20kg sur le do1sucre (3)s, à arpenter les rues de Sucre dans l’espoir de trouver une chambre pour la nuit… bien galère ! Le lendemain, on va à l’agence où nous avions acheté nos billets de bus pour qu’elle nous informe de la situation et qu’elle nous aide à partir le soir même. Le matin, il n’y avait aucun problème, le blocage allait être levé ; puis plus la journée avançait plus nos chances de partir se réduisaient. On attendait à l’hôtel en faisant des bracelets brésiliens, faut bien s’occuper ! J’ai d’ailleurs très vite abandonné le modèle très compliqué qu’on avait choisit avec Nathalie. Puis, vers 19h nous sommes allés à l’agence avec guillaume. Et là ; PAS DE BUS. Gui s’est énervé, j’ai pleuré. Après un long1sucre (16) moment de négociations avec les filles de l’agence pour trouver une solution et pour être dédommagé de nous être fait mener en bateau ; la responsable nous propose de nous héberger pour la nuit chez elle (photo de droite).  1sucre (4)

Le lendemain, pour passer un peu le temps. On a décidé d’aller voir des fossiles d’empreintes de dinosaures. Ca ne nous intéressait pas plus que ça au départ, mais plutôt que de ne rien faire... A quelques kilomètres de Sucre, nous voila donc parti dans une sorte de gorge sous une chaleur assez étouffante (après le froid des villes d’altitude).1sucre (6) Le guide nous explique que ce sont des traces de branchiosaures et d’un autre dinosaure carnivore. C’est assez impressionnant de voir à quel point elles sont conservées et surtout d’imaginer la taille de la « bête ». Ce site est très peu connu car il en existe un autre à quelques kilomètres d'ci, découvert il y a plus longtemps et dans lequel la ville a investi plusieurs milliers de bolivianos. Et pour le rentabiliser, elle n'a aucun intérêt à ce que les touristes viennent sur ce nouveau site...

1sucre (7)

1sucre (8)

1sucre (1)1sucre (9)Difficile de s'en rendre compte sur la photo, c'est un taxi qu'on a pris à Sucre, le volant et le conducteur est à gauche (jusque là c'est normal), sauf que le tableau de bord avec les indications vitessse, essence... sont à droite, devant Gui... on aura tout vu!



Le soir nous avons enfin pu partir pour la Paz. Ce maudit blocus nous aura fait perdre 2 jours entiers et nous aura permis d’assiéger une agence de voyage pour y faire de longues parties de Uno.

 

 

1sucre (10)

  1sucre (2)

Un PeTiT aIR dE fAmILLe QuAnD mEmE nOn???

Publié dans bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mat 25/07/2010 15:35


le coup du tableau de bord etdu volant c'est hardcorp mdrr (ui c'est le mot du moment enfin mon mot mdrr) la photos de la ville eclairee est super belle
la coifure de guiii .... on va si habituerrr mdrr nan bien boserr les fille


Den's 23/07/2010 18:42


Guigui il va faloire songer a prendre des vacances tu semble fatigué.....


Den's 23/07/2010 18:40


y son t'y pas beau tous les deux .................................lol


gui 23/07/2010 15:47


gui que tu es bo
marlene et toi vous allez faire craquer votre maman!


Marlène 23/07/2010 12:55


que veux-tu dire par un "air de famille" lol
bisous poulette


nath 23/07/2010 16:23



ben j'avais failli préciser qu'un égyptien avait remarqué votre "nez à la romaine" mais je n ai pas osé... mdr... bises poulette