TREK DE POON HILL: 6 jours aux pieds des Annapurnas

Publié le par nath et gui

C’est parti… après avoir longuement discuté avec des locaux, le choix est fait : nous partons pour le trek de Poon Hill en 6 jours avec la possibilité d’allonger le trek le 4ème jour en allant au Camp de Base de l’Annapurna (10j pour faire ABC)… Gui est très enthousiaste à l’idée de retrouver LA montagne et de marcher pendant 10 jours. De mon côté, je suis un peu plus réservée, l’idée de me balader en montagne me plaît beaucoup mais les dénivelés me font très peur et l’enchaînement des journées de marche aussi… même si on m’annonce que le trek est « easy », je me dis que déjà si je fais 6h de marche pendant 6 jours, ça sera déjà beaucoup pour moi ! Surtout qu’il va falloir porter son sac…

 

JOUR 1 : NAYAPUL (1070m) à HILE (1550m) : 500 m de dénivelé+ et 3h de marche


On part le 22 janvier à 8h30 de Pokhara (950m) avec Roshan, notre Jour 2 (33)guide. D’abord 2 h de bus pour aller à Naya Pul (1070m), c’est toujours ça de gagner… lol Petit échauffement pour cette première journée… nous marcherons pendant 3h avec une pause d’1h pour le repas pour atteindre le petit village d’Hile (1500m)… Une petite sieste s’imposera à notre arrivée… Sur le chemin tout en pierre, nous croisons beaucoup de porteurs. La technique de portage est très spécifique au Népal. Les sacs Jour 2 (37)ou les paniers, appelés doko, sont dans le dos, une corde en fait le tour et est soutenue par une sangle posée sur le front… Les mecs sont loin d’être des grands gaillards très costauds et surtout ils sont en tongs !!!!  Impressionnants car ils ne traînaient pas en plus !!!  l’un d’entre eux nous a affirmé qu’il portait 80kg… mais comment est-ce possible de traîner tout ça sur de pareils chemins et en tongs ? en tous cas, vue la difficulté qu’il a eu à reprendre son chargement, il est fort possible qu’il nous ait dit la vérité… ces hommes sont payés au kilo donc plus ils en portent plus ils sont payés et ils permettent aux villages les plus reculées (parfois à plusieurs jours de marche) d’avoir le minimum d’équipements pour vivre jour 1 (23)convenablement… vous comprendrez donc pourquoi la moindre chose coûte très cher dans ces montagnes (le prix d’une bouteille d’eau passe de 10 à 100 Rps par exemple). Nous croiserons également « l’ambulance des montagnes »… un homme portait dans son dos (dans une sorte de panier) une vieille dame pour l’emmener à l’hôpital le plus proche : en espérant que ça ne soit pas trop urgent quand même pour cette pauvre dame…

Pour notre 1er soir nous logeons dans une famille qui possède plusieurs chambres, nous sommes les seuls « touristes » car ce n’est pas la haute saison pour faire du trekking. Le soir, nous nous installerons prêt du feu en cuisine et passerons plusieurs heures à discuter avec notre guide de la vie au Népal : le système des castes bien présent ici, la vie en montagne, les mariages arrangés et même la contraception des femmes… Nous apprendrons que le calendrier en cours au Népal en est à l’année 2066… un bon moment passé au coin du feu  lors duquel nous avons pu apprendre beaucoup de choses… Guillaume dégustera le «  milate wine », une spécialité locale…

 

JOUR 2 : HILE (1500m) à GHORAPANI (2900m) : 1400 m de dénivelé+ et 6h de marche


Jour 5 jinu (5)La nuit a fait du bien, pas trop de courbatures pour attaquer ce 2ème jour qui s’annonce assez difficile puisque, ce n’est pas compliqué :  nous allons monter des marches d’escalier pendant 6h !!! Heureusement, les paysages sont magnifiques malgré un ciel qui se couvre vite. Les cultures étagées de riz, de pomme de terre, d’oignons, d’épinards sont impressionnantes… Beaucoup de cascades et la jungle, on ne s’attendait vraiment pas à voir la jungle au Népal… et ben si, elle abrite même le célèbre tigre du Bengale (notre guide en a vu un lors d’un trek). Les rhododendrons commencent tout juste à fleurir mais il faudra attendre 2 mois pour voir les paysages recouverts de ces fleurs. Des marches, des marches et encore des marches… ce n’est pas possible ? il n’y a jamais de fin à ces montées interminables ? 1400m de dénivelé positif en 6h ça doit faire quelque chose comme 5000 marches… Par-dessus tout ça, nous sommes tous les deux bien enrhumés donc pas facile de pouvoir respirer correctement pendant l’effort. Mais finalement, un pas devant l’autre, et nous avançons…jour 1 (38)

Nous traverserons également plusieurs passerelles… ahhh Gui est dans son élément : les passerelles… sauf que celles-ci n’ont pas l’air d’avoir tout à fait la même réglementation qu’en France : certaines penchent d’un côté, d’autres n’ont plus toutes les planches, sans vous parler de leur façon de nouer les câbles, etc… moi je n’étais pas du tout rassurée pour les traverser ! En arrivant à Ghorapani, nous recroisons le mec  de la veille qui portait les 80 kg… mon Dieu, comment a-t-il fait pour arriver jusque là ???? IN-CROY-ABLE… je n’ai pas le droit de me plaindre de porter mon sac à dos quand je vois quelqu’un de pareil !!! La journée fût tout de même épuisante et les dernières marches pour atteindre la chambre seront les plus dures… et ce n’est que le 2ème jour !

 

JOUR 3 : GHORAPANI (2900m) – POON HILL (3200m) – TADAPANI (2680m) : 770 m de dénivelé+ ; 990 m de dénivelé - et 6h de marche


Jour 3 (82)Jour 3 (115)Difficile lever dans un froid glacial à 5h30 pour monter à Poon Hill… et très difficile montée pour moi à cette heure si matinale, dans le noir, 300m en un peu moins d’une heure… franchement je n’étais vraiment pas loin de vomir… et il a vraiment fallu que j’aille puiser de l’énergie au fond de moi-même pour finir de monter ces P***** d’escaliers… à ce moment précis, je me dis que la journée va être très très longue !!! Arrivée en haut, il fait encore nuit, mais le spectacle qui nous attend va nous faire très vite oublier ces efforts. Un magnifique lever de soleil sur la chaîne des Annapurnas… un truc assez indescriptible et qui mérite vraiment d’être vécu… quelques uns des plus beaux sommets, juste là devant nous et ces couleurs du lever de soleil… un moment que l’on a envie de prolonger un peu plus… mais nous rentrons à notre guest house pour prendre le petit déjeuner : face aux montagnes… et puis c’est reparti pour un tour… on descend, on remonte des escaliers puis on redescend… et puis on remonte… Nous croiserons un groupe de singes sur la falaise, dans la jungle… trop marrant…

 

Jour 3 (121)
Jour 3 (83)Jour 3 (45)

JOUR 4 : TADAPANI (2680m) – JHINU HOT SPRINGS (1600m) : 500 m de dénivelé+ ; 1350 m de dénivelé - et 6h45 de marche


Jour 4 (35)Nous repartons ce matin avec enthousiasme mais la fatigue dans les jambes commence néanmoins à se faire sentir… et c’est sur, je ne me sens pas capable de rajouter 4 jours à notre trek… nous n’irons donc pas au camp de base de l’Annapurna… Gui quand à lui était déçu de ne pas aller jusqu’au ABC (Annapurna Base Camp) et se retournait sans cesse pour prendre LA DERNIERE photo de la montagne… avant la suivante... ça sera peut être pour une prochaine fois… S’il y a des gens motivés pour l’accompagner il est partant… moi je vous attendrai dans les magasins de Pokhara… hihihi…

Dans la jungle, nous recroisons un groupe de singes, différents de ceux d’hier… mais aussi des bûcherons en train de tailler des planches de bois avec une scie… un travail impressionnant, quelque peu archaïque… ces gens vivent ici, dans la jungle, loin de leur famille pour couper du bois. Ils restent au moins un mois dans la jungle avant de retrouver leur famille… un travail très rude et qui prend tellement de temps avec cette pauvre scie… Puis nous traverserons des paysages bien différents et notamment de nombreuses cultures étagées… MA-GNI-FIQUE !Jour 6 pothana pokhara (6)

Perdues au milieu de nulle part, quelques habitations. Une petite fille, les cheveux tressés, en uniforme bleu marine, part pour l’école à plus d’une heure de marche en descente pour y aller mais une rude montée pour rentrer. Un troupeau de moutons croisera notre route… Arrivés à notre guesthouse,  juste le temps de prendre notre maillot de bain pour aller aux hots springs (encore 30 minutes de marche) : une source d’eau naturellement chaude. L’eau est vraiment très chaude : au moins comme celle de mon bain ! belle récompense en cette fin de journée… enfin … il faudra encore arriver à remonter jusqu’à la guest house…

Jour 4 (4)

 

 

 

 

 

 

 



JOUR 5 : JHINU (1600m) – POTHANA (1990m) : 800 m de dénivelé+ ; 460 m de dénivelé - et 6h de marche

 


Après un bon petit déjeuner, nous repartons en descendant en direction du new bridge… euh…. Pas vraiment « new » le bridge quand même… et plutôt impressionnant à traverser car il n’est pas large du tout ! A nouveau quelques singes dans les fourrés et Gui pense avoir vu un chacal… Encore beaucoup de passerelles à traverser, plus ou moins flippantes… mais plutôt plus d’ailleurs… La fin de matinée est déjà difficile, les douleurs musculaires dans les cuisses sont de plus en plus présentes. Plus que 2h avant d’arrivée à Pothana… mais il y aura LA montée de trop… j’avoue j’ai un peu craqué mais là c’était vraiment trop !!! j’ai même dû céder mon sac à dos au guide pendant quelques minutes pour terminer la montée…


JOUR 6 : POTHANA (1990m) –PHEDI (1164)  826 m de dénivelé - et 3h de marche


Jour 6 pothana pokhara (10)Gui se lève pour faire les photos du levé de soleil, encore un moment magique, avec deux coréens qui faisaient le trajet dans le sens inverse et qui voyaient donc leur premier levé de soleil sur la chaîne de montagnes. Ils ont pris un nombre hallucinant de photos et poussaient des cris à chaque fois qu’ils en réussissaient une belle. Trop drôle ces ping pong … Dernier jour de marche avec seulement 3h de descente pour rejoindre Phedi et prendre un taxi pour rentrer à Pokhara.

 

 

 

 

 

 

 

 

BILAN Nath : franchement contente de l’avoir fait mais je ne pense pas en refaire un tout de suite, si vous voyez ce que je veux dire… mais j’ai quand même l’impression de m’être donnée à fond… J’ai adoré traverser tous ces villages et voir la vraie vie de ces gens des montagnes. Sentiment étrange de se sentir loin Jour 6 pothana pokhara (15)de tout, à plusieurs journées de marche, à la fois plaisant et angoissant… Et LE truc donc je ne me suis toujours pas remise : voir ces porteurs traverser les montagnes avec leur panier rempli dans le dos… Le guide m’a quand même aidé à avancer, car il était toujours derrière moi et suivant mon rythme néanmoins j’aurais aimé qu’il nous raconte des anecdotes, des détails sur la vie de ces gens, etc.Jour 4 (14)

 

BILAN Gui : Enfin de l’air pur et des montagnes partout : ça fait du bien aux poumons et à la tête.  Une première expérience de trekking réussie puisque tout s’est bien passé et que nous ne sommes pas rentrés exténués, mais ce n’était pas non plus une ballade familiale comme on vous le dit dans les agences. J’ai tout de même été très fier de Nath, car je ne m’attendais pas à ce qu’elle puisse suivre comme ça… Des paysages inattendus dont une jungle et des cultures étagées par exemple. Pour ma part je regrette un peu que nous ne soyons pas allés jusqu’au camp de base des Annapurnas à 4130m d’altitude. Sinon la formule ALL INCLUSIF que nous avions choisi s’avère pratique, mais beaucoup plus couteuse que de partir seuls. Nous attendions plus d’informations de la part de notre guide sans que nous soyons obligés de lui poser des questions. Pour la météo, nous avons eu de la chance pour cette saison apparemment,  les levés de soleil étaient magnifiques, les journées très chaudes et les nuits un peu fraiches. Au final, une expérience géniale à renouveler, avec un peu d’entrainement pour pouvoir aller à la conquête de plus hauts et plus lointains sommets…

 

LE TREK EN QUELQUES IMAGES. Pour la première fois sur notre blog, une vidéo d’une sélection de photos, à visionner en plein écran avec le son de om mani padme hum, la plus célèbre chanson tibétaine du népal que l’on entend du matin au soir dans les boutiques de musiques et les guest house le long du trek. J'espère que ca fonctionnera bien car ça m'aura pris du temps de la mettre en ligne.

Il suffit de cliquer sur le lien suivant : link

Publié dans népal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mat 06/02/2010 12:07


cc commentaire magnifique photos aucun mot our les decrire on vous envie trop
nath ta nos felicitations mm si ten a chier comme on a pu lire mais sa en voler le coup entre les singes les bucheron le soleil les marche mdr
les fotos des jour 3 et 6 sont impressionnantes
une source d'eau chaude c'est bizarre sa je demande des expliquation a la prof svp lol
bon aller finissaient bien l inde bsx a tt les deux


Emmanuel 05/02/2010 23:13


Merci pour ce compte rendu de trek, nous avons fait à peu près le même l'an dernier.
Si vous souhaitez garder contact avec le Népal et aider les népalais, vous pouvez consulter notre site :
www.medic-nepal.org
Bon WE


mum 05/02/2010 18:31


waouuuuuuuuuuuuuuuu!!!!!!!qu'estce qu'on est fiers de toi ma puce notre guy va vraiment reussir a te transformer !!!!!bravo a vous 2 que du bonheur de vous lire !!!!!!!on vous embrasse mum


ISABELLE GERIN 04/02/2010 21:44


Epoustouflant, magique !!! La vidéo est superbe et vos commentaires noient un peu mes mirettes. .... si si je vous jure. Bravo à vous deux pour ce treck, moi je lis souvent TRECK MAGAZIN.E mais je
crois que vous égalez les commentaires des journalistes et puis il y a ce coté si nature !!! Encore bravo et surtout à Nath qui s'est semble s'être dépassée... belle épreuve sportive pour
Guillaume.
Bon finis les compliments sinon vos chevilles seront enflées et pour continuer votre périple dur dur. Biz . Isabelle GERIN


gui et nath 07/02/2010 03:48


Ca y est, nous avons enfin le temps de te répondre. juste un pti mot pour te dire que nous apprécions de voir tes commentaires toujours plus encourageant sur le blog. Nous passons pas mal de temps
pour faire les articles pour essayer de faire partager un maximum de choses et ca nous fait toujours plaisir quand les gens réagissent. fin du nepal et de l'inde, direction la thailande pour de
nouvelles aventures...


corinne 04/02/2010 21:25


alors vous en avez pris plein les yeux mais surtout plein les pattes .bravo à vs 2 merci pour les images et la video . guillaume trouve un moyen pour faire marcher mes jambes tt seule et je pars tt
de suite avec toi faire vers les hauts sommets a+