Un petit tour à Kampot...

Publié le par nath

Nous sommes arrivés le vendredi 12 mars à Kampot, après 3 heures d’une route plus que chaotique : non goudronnée + nuit + nuages de poussière + nombreux véhicules (vélo/scoot) sans phares… bravo à Jean Yves le conducteur…Nous avons été accueillis dans une super guesthouse qui porte bien son nom : « les manguiers » au bord de l’eau par la famille d’Harold (un ami à nous).

kampot (7)Le samedi matin, nous partons faire un petit tour en vélo avec Sopol et Marie : les enfants qui parlent couramment français, anglais et khmer ! Nous visitons d’abord le marché : le coin des fruits et légumes avec plein de couleurs, le coin des poissons avec des morceaux de requins, des raies, le coin des trucs séchés avec plein d’odeurs : poissons, crevettes… plein d’odeurs, de couleurs, de vie…

kampot (9)



kampot (8)








Nous sommes ensuite allés voir l’ancienne école de Sopol et une kampot (10)petite entreprise qui exporte du poivre : car Kampot est très connue pour ce condiment.
L’après-midi nous partons faire une ballade en canoë sur la rivière toute proche avec toute la famille : un moment vraiment paisible.

kampot (11)








kampot (2)

Sopol aux commandes du bateau!
P3130115








Marie, toujours souriante (à droite)




Jean Yves, Phear, Sylvain et Sylvette (ci dessous)

kampot (1)Après le repas du soir, Jean-Yves et Phear nous réservaient une vraie surprise : une ballade de nuit en bateau pour aller voir les arbres à lucioles… un truc extraordinaire : des milliers de vers luisants avaient choisi le même arbre et l’illuminaient comme un arbre de noël… tout simplement MAgnIFique !! En plus, dans l’eau il y avait du plancton phosphorescent : quand tu mettais ta main dans l’eau ça faisait une traînée scintillante… difficile à expliquer mais merveilleux à voir.

kampot (5) Le dimanche, sur les conseils de Jean-Yves, nous louons une moto pour aller visiter les alentours de Kampot : nous avons un plan avec plusieurs sites intéressants à aller voir. Le premier objectif est d’aller à Kep pour aller manger du crabe (c’est la ville du crkampot (3)abe)… Seulement dès les premiers kilomètres, nous nous trompons de route et partons dans une direction opposée sur une route défoncée, non goudronnée, pleine de poussière ! Le problème c’est qu’on ne s’en est pas rendu compte tout de suite car la population locale ne parle pas anglais et nous indiquait un chemin sans comprendre ce que nous demandions… Bref plus d’une heure de perdue à manger de la poussière pour enfin retrouver la bonne route qui elle, était en très bon état ! Nous avonc donc pu déguster le célèbre crabe au poivre vert de Kampot.

 

Trop génial de rencontrer tous ces gens même si c’est frustrant de ne pas pouvoir réellement échanger avec eux… Dommage qu’on n’ai pas pensé à les prendre en photo ! mais le principal est de l’avoir vécu…

Voilà une journée comme on les aime : pleine d’aventures, de rencontres, de sourires…

Le lundi matin nous prenons le bus pour Sihanoukville… mais nous n’avons vraiment pas aimé cette ville : plages privées, des vendeurs de tout qui vous harcèlent sans arrêt, beaucoup de déchets, de prostitution, une plage qui n’a rien du charme des plages thaïlandaises (et oui nous devenons difficile maintenant)… du coup nous quittons le Cambodge plus tôt que prévu pour rejoindre le Vietnam…

 Petit arrêt dans une plantation de poivre afin de savoir comment il pkampot (4)ousse! Nous apprenons que les différents poivres (blanc, vert, noir, rouge) viennent en fait du même plant mais ne sont pas récolter en même temps et préparer de la même manière.  Puis nous partons à la recherche de M Chean, un monsieur qui travaille dans les marais salants et qui doit nous faire faire une ballade en bateau traditionnel… Le problème c’est que les marais salants c’est vaste ! La moto dérape à plusieurs reprises car le chemin est boueux mais nous apercevons des hommes au loin… mais pas de M Chean parmi eux, et barrière de la langue oblige… nous ne comprenons pas leurs indications… mais la campagne cambodgienne nous plait, les gens sont très souriants donc nous continuons nos recherches. Mais le chemin est de plus en plus boueux, la moto s’embourbe, je descends pour que Gui puisse avancer mais il finira dans la flaque de boue avec la moto. Je m’approche pour l’aider et je glisse littéralement à mon tour dans la flaque. Après être sûre que tout va bien, je prends un fou rire face à la situation : nous voilà plein de boue, au fin fond du Cambodge à la recherche d’un inconnu… kampot (6)
Nous traversons les champs jusqu’aux prochaines habitations. Nous demandons à une vieille dame M Chean ? M Chean ? et elle se met à nous parler en khmer pour nous expliquer plein de choses en me tenant par le bras, un sourire sans dents… entre temps, les gens et les enfants accourent d’on ne sait où pour nous voir : 2 blancs sur une moto dans ce coin là on ne doit pas en voir souvent ! on se retrouve entouré en quelques minutes de dizaines de gamins, de mamies, de mamans… tous tellement souriants, tout le monde essaye de nous aider mais personne ne parle anglais donc pas simple… un homme fini par arriver en scooter et il nous dit qu’il est m chean, qu’on doit prendre le chemin qui rejoint la route, lui partira dans l’autre sens…. Bizarre, je ne pense pas que c’était M Chean, car il ne comprenait pas ce qu’on disait…

Trop génial de rencontrer tous ces gens même si c’est frustrant de ne pas pouvoir réellement échanger avec eux… Dommage qu’on n’ai pas pensé à les prendre en photo ! mais le principal est de l’avoir vécu…

Voilà une journée comme on les aime : pleine d’aventures, de rencontres, de sourires…

Le lundi matin nous prenons le bus pour Sihanoukville… mais nous n’avons vraiment pas aimé cette ville : plages privées, des vendeurs de tout qui vous harcèlent sans arrêt, beaucoup de déchets, de prostitution, une plage qui n’a rien du charme des plages thaïlandaises (et oui nous devenons difficile maintenant)… du coup nous quittons le Cambodge plus tôt que prévu pour rejoindre le Vietnam…

Publié dans cambodge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mat 26/03/2010 17:14


cc pour vous remetre en tet les expression de cher ns on dirai sai pas un marcher de pd mdr les legume il i a lair d avoir les mm que chez ns un peu pres
les photos de la ballade en canoe sont super belle avec la couleur du canoe sa fai encore mieu lol je sai pa si c'est fai expret mdr
et pour teriminer les ballade en scoote benb vs vs i abituer et ns ossi mdr aller kiss a tt les deux


Delphine 24/03/2010 10:23


Tiens tiens, je reconnais ces p'tites têtes là !
Nous sommes bien contents que vous ayez pris le temps d'aller voir notre famille. Petits veinards que vous êtes, même moi je n'ai pas encore eu cette chance d'aller leur rendre visite au Cambodge.
J'ai trop hâte pourtant !


laet et guill 21/03/2010 19:22


nous vous suivons toujours aussi régulièrement, avec toujours autant de jalousie.
CONTINUEZ


ISABELLE GERIN 21/03/2010 17:49


Vous voilà dans un nouveau pays et culture le Cambodge. Dans mon ancienne entreprise 2 collègues Cambodgiennes m'avaient avec beaucoup de retenue parlé de leur fuite du Cambodge en passant par la
Thaïlande avant d'arriver en France. Elles m'offraient souvent des plats Cambodgiens mais avaient beaucoup de mal à apprécier les miens... non non je cuisine pas trop mal !!! mais difficillle pour
elles de manger autres choses que leur cuisine... nous sommes plus curieux.
L'expédition en moto et la vidéo et surtout Guillaume sur la moto me fait penser au voyage en motocyclette du Ché.
Bonne route jusqu'au Vietnam avec je pense de magnifiques paysages
mais aussi un lourd passé de guerres. Bises aux motards boueux. Isabelle


Raúl 21/03/2010 11:44


Todo es realmente impactante. Inma y yo estamos pensando en posibles lugares que mostraros en España y que realmente os llamen la atención. Aunque después de todo lo vivido en Asia será complicado.
No os preocupéis porque haremos el esfuerzo por enseñaros usos, lugares y costumbres de la España profunda.
Un abrazo desde el sur de la vieja Europa.